partenaires

Préoccupé du fait de l’utilisation des enfants par des mouvements d’insurrection tels que Kamuina Nsapu qui sévit dans les Provinces des Kasaï, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) a appelé ce jeudi 23 février 2017 les Forces armées congolaises à faire un usage strictement nécessaire et proportionné de la force lors de leurs opérations contre les adeptes de ces groupes armés.

«Les enfants enrôlés par ces milices étant souvent en première ligne, sont donc directement exposés et majoritairement victimes des affrontements opposant les milices aux Forces Armées », souligne l’UNICEF dans son communiqué.

Depuis quelques jours, une vidéo circule sur internet. On y voit une fille mineure visiblement blessée par balle gisant au sol alors qu’un des hommes en tenue des forces armées de la RDC lui assène des coups des pieds à la tête. Identifiée comme adepte de Kamuina Nsapu, cette jeune fille révèle dans la vidéo avoir été enrôlée de force dans ce groupe qui combat au nom de l’ancien chef coutumier de Tshimbulu.

L’UNICEF appelle l’ensemble des milices à arrêter immédiatement avec l’insertion des mineurs dans des groupes armés. L’organisation appelle en outre le gouvernement à garantir la protection des enfants lors des conflits armés.

« En vertu de la Loi de 2009 portant protection de l’enfant, il incombe en premier lieu à l’état de garantir la protection, l’éducation et la fourniture de soins nécessaires aux enfants dans les conflits armés, les tensions et troubles civils », rappelle cette agence de l'ONU consacrée à l'amélioration et à la promotion de la condition des enfants.

Will Cleas Nlemvo

Restez Connecté