Consortium « Femmes et Elections » pour un engagement accru des femmes au processus électoral

Activités sur les Droits de Femmes, Publié : Le 15/03/2018 à 13:12:50

Le consortium « Femmes et Elections » est une synergie de cinq organisations des femmes qui militent pour les droits des femmes, réunies autour des questions électorales et travaillent avec la CENI dans le but d’impliquer, de faire participer les femmes dans le processus électoral mais également intégrer les préoccupations ainsi que les revendications de celles-ci dans les politiques et programmes prisent en ce qui concerne les élections.

Dans le cadre de ce partenariat, la CENI a organisée une journée de présentation et de remise du Plan d’Action Actualisé de la mise en œuvre de la Stratégie Genre et Elections 2018-2022. A cette occasion, nous vous présentons ici l’intégralité de la présentation fait par le CAFCO au nom du consortium :

« En effet, c’est ici pour nous l’occasion de saluer le travail abattu par la CENI en ce qui concerne la révision du fichier électoral, qui s’est clôturée le 31 janvier 2018, mais également, la publication du calendrier électoral.

Néanmoins, nous signalons la faible participation des femmes à l’opération de l’enrôlement en se référant aux résultats provisoires présentés par la CENI, après la clôture de la révision du fichier électoral, le 31 janvier 2018 ; en comparaison avec les pourcentages de l’enrôlement des électeurs de 2006 et 2011. Et pourtant, les femmes sont numériquement majoritaires que les hommes.

Face à cette situation, la CENI avait scellé un partenariat avec les femmes pour les accompagner pendant tout le processus électoral. Plusieurs ateliers et autres rencontres ont été organisés pour tisser le lien entre le processus électoral et la citoyenneté de la femme car la vision de la femme se résume sur trois choses :

1. élection accrue de la femme;
2. mobilisation plus accrue à l’engagement politique effectif de la femme;
3. la citoyenneté responsable de la femme.
Pour ce faire, il est impérieux que des actions de mobilisation soient organisées autour d’une démarche de synergie et de réseautage susceptible d’améliorer le taux de participation des femmes ainsi que leur implication au processus électoral.

D’une manière générale, les femmes comme, toutes les autres organisations de la société civile, vont travailler sur la vulgarisation de la loi électorale, la sensibilisation de la machine à voter et le calendrier électoral. Et particulièrement, les femmes se sont également engagées lors de l’atelier de l’actualisation du plan d’action de la stratégie Genre et Elections à mener les actions susceptibles de relever les défis notamment en rapport avec :
- La loi électorale et la loi sur la répartition des sièges :
• Faire de Plaidoyer pour obtenir une disposition contraignante lors de l’examen du projet de loi dont le processus est en cours ;
• Mettre en place un comité pour assurer le suivi de cette action d’une manière permanente et à toutes les étapes ;
• Plaidoyer pour l’inscription dans la loi du système des sièges réservés pour les femmes ;
• Plaidoyer pour obtenir une disposition de cooptation des femmes aux niveaux des assemblées provinciales ;
• Plaidoyer auprès de la CENI pour la formation et l’accréditation des femmes et jeunes filles comme observatrices et témoins ;
• Plaidoyer auprès du gouvernement, de la MONUSCO sur le rétablissement de la paix et la sécurité ;
• Sensibiliser les femmes et les jeunes filles à s’intéresser à la vie politique, à adhérer dans les partis politiques et à en créer ;
• Formation des femmes à la médiation et à la résolution pacifique des conflits ;
• Renforcer les campagnes de sensibilisation des femmes de la base sur le processus électoral ;
• Initier une collecte des fonds conséquents pour les femmes ;
• Education civique et électorale : Imprégner les femmes des textes juridiques internationaux et nationaux par la vulgarisation ;
• Identifier les femmes leaders à tous les niveaux avec le profil recommandable

Certes, certaines actions ont été menées, beaucoup restent à faire et nous osons croire que le plan d’action actualisé de la mise en œuvre de la stratégie Genre et Elections de la CENI en RDC : 2018-2022 mis à votre disposition en ce jour, trouve un écho favorable non seulement auprès de l’ONUFEMMES mais aussi auprès d’autres partenaires techniques et financiers présent dans la salle pour la poursuite de nos actions. »
Mimy MOPUNGA/CAFCO

Facebook share
Restez Connecté