Résolution pacifique des conflits : Les femmes doivent s’impliquer d’avantages

Actualité, Publié : Le 04/05/2018 à 11:21:49

Au moment où l’attention de tous les congolais est focalisée vers la tenue prochaine des élections libres, démocratiques et transparentes à la fin de l’année en cours, les poches d’insécurité persistantes sont notées dans les provinces de l’ITURI, du Nord – Kivu et ailleurs.
Dans une dépêche à la presse, la présidente de la Ligue des Femmes congolaises pour les Elections, l’Honorable EVE BAZAIBA, demande aux femmes congolaises en général et les membres de la LIFCE toute tendance confondue (Majorité-Opposition et société civile) de s’impliquer massivement, conformément aux objectifs de développement durables, plus précisément l’Objectif 16 qui préconise la promotion et l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, en vue de mettre fin aux atrocités vécues par les populations de l’ITURI, LUBERO, BENI et ailleurs.
Les femmes congolaises ont déjà montré leurs capacités de contribuer à la restauration de la paix dans pareilles situations, lorsque la RDC était divisée par les guerres de 1998 à 2001. Grâce à l’apport des Femmes, les belligérants avaient retrouvé la table des négociations à Sun city et permis au peuple congolais de vivre une transition pacifique qui a conduit aux élections de 2006.
Les femmes sont toujours très sensibles aux souffrances qu’endurent les femmes, les enfants, les personnes de troisième âge et autres personnes vulnérables. Il est temps de mettre fin aux conflits communautaires dans notre pays et laisser la place au développement de notre pays. Les congolaises doivent intérioriser cette réalité sans laquelle la République Démocratique du Congo ne peut décoller.

Jeannie KAZAL/LIFCE

Facebook share
Restez Connecté